AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

n'hésitez pas à faire un tour sur la chatbox !
elle se trouve ici


 ::  :: les travaux d'heracles :: présentations en danger | 
 

 NATHANAEL ● Le charme français.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 16:44



Nathanaël de Valois

ALEA JACTA EST

prénons et nom - Nathanaël de Valois. âge et lieu de naissance - Vingt-six années écoulées envolées dans la noirceur de la nuit, alors que ton premier cri à été poussé à Paris en France. nationalité et origines - De nationalité Française, tu as néanmoins des origines Italien, Ecossaise et Américaine. Un mélange explosif. occupation - Simple étudiant du camp. statut civil - Célibataire, ton cœur n’a jamais vraiment réussit à s’offrir à une quelconque personne. orientation sexuelle - Bisexuel, tu n’as jamais eu honte de cette sexualité. date d'arrivée au camp - 14 Février 2009 parent divin - Arès n’est autre que ton père pouvoirs - Influence - Champ de force et récupération expresse défaut mortel - Son absence total de peur. arme(s) - Épées de Taï Chi ainsi qu'un sabre. particularité physique - Tu possèdes plusieurs tatouages sur le corps ayant une signification bien précise que toi seul connait. localisation - La plupart du temps au camp ou encore accompagné de Florian groupe - TROIE avatar et crédits - Chris Wood and Mad Hattress
Intelligent - Colérique - Attentif - Provocateur - Franc - Puéril - Stratège - Arrogant - Charismatique - Emmerdeur


la relation avec ton parent divin - Nulle, enfin, pas vraiment nulle, mais disons que tu n’as jamais spécialement prêté de l’affection pour ton père. Toi, tu estimes qu’il n’a absolument rien à foutre dans ta vie, que c’est un emmerdeur de première et qu’il a juste une sale gueule. Bon d’accord, tel père, tel fils. Mais tes relations avec Arès ne sont absolument pas bonnes, du moins, de ta part. Tu as toujours eu tendance à vouloir le provoquer, à lancer des vannes sur le grand Dieu Arès. Inconscient ? Sûrement. Stupide ? Certainement. Mais le résultat est là. Tu n’as jamais eu de père de toute ton existence, tu ne vois pas pourquoi ça devrait changer juste parce que monsieur est une divinité…Tu l’as même déjà menacé de lui enfoncer tes dagues dans le fion si il cherchait à te priver de sortie…vous voyez un peu la chose ?


ton arrivée à la colonie - Tu es arrivé à la Colonie alors que tu avais dix-huit ans et six mois. Comme tous les demi-dieux, tu as reçu cet appel, ce rêve prémonitoire et ressentis ce besoin de te rendre sur place en plus de cette bestiole qui c'est ramené pour te tirer vers le camp. Dire que tu es arrivé sans casses serait mentir, vu que ton odeur semblait allécher les monstres et créatures qui te traçaient. D’ailleurs, tu as été jusqu’à changer de savon, de parfum, de dentifrice en pensant que c’était la raison…à croire que tu étais une grande sucette sur patte. Quand tu es arrivé, tu étais littéralement perdu, bien que ton arrivée ne passe pas inaperçue. La cause ? Tu as beuglé comme un âne après un responsable, menaçant de lui faire bouffer ton sac à dos si on ne t’expliquait pas rapidement ce qui se passait. – oui, tu as toujours été assez colérique de base -.Bien sûr, lorsque tu as enfin eu tes explications et bien…tu as ris, encore et encore, jusqu’à te rendre compte que ouai, c’était pas des conneries. Tes années au camp ? Disons qu’elles sont assez basiques. Tu t’es fait ta place, tu t’es fait tes amis, mais surtout pas mal de gens avec qui te « chamailler ». En fils digne d’Arès, tu as très rapidement cherché misère aux autres de par ton caractère explosif. Mais voilà, tu es surtout devenu un excellent combattant.
prénom et pseudo - p&k âge - 26 ans pays - Belgique personnage inventé/scénario - inventé forum connu grâce à - une amie un commentaire - je m'étais juré de ne pas craquer  


©️ WAR OF GODS 2017



Dernière édition par Nathanaël de Valois le Dim 13 Aoû - 18:47, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 16:44



titre de l'histoire
la petite citation qui va bien



Ma vie ? Un résumé théâtral entre le dramatique et l’humoristique, ça c’est une certitude. Si je devais tous résumer à la perfection, cela me prendrait des heures, des journées, des semaines voire des années complètes. Mais, pour faire plus simple, je vais commencer par le début, le commencement. Au début, je ne devais être qu’un gosse comme un autre, du moins, c’est ce que je me disais. Sauf que voilà, ma mère, elle n’a rien trouvé de mieux que de faire un fils avec le Dieu Arès. Inutile de dire que ça n’allait pas donner un bon mélange, encore moins quand on connait le tempérament de ma mère. Elle ? Qui est-elle ? Une duchesse à deux balles, pas très influente mais possédant une richesse énorme, qui soit dit en passant, est un simple héritage de famille, soyons clairs elle n’a jamais bossé pour obtenir son argent. Maman très jeune, ayant été élevée à la dure, elle n’allait pas se gêner pour faire de moi son petit jouet personnel. L’instinct maternel ? Elle en était complètement dépourvue, tout comme l’affection et l’amour sans un dû par la suite. Certaines personnes sont comme ça, opportunistes. Lorsque j’ai vu le jour, elle m’en a toujours voulu. La raison ? Je n’étais pas une fille…Oui, croyez-le ou non, madame de Valois était pro féministe à fond. Naître homme ne faisait qu’attiser sa colère, son amertume. A ses yeux, je deviendrais comme tous les mâles de cette planète, mettant tout le monde dans le même sac. Un abruti sans cervelle qui cherche à sauter toutes les filles des environs, sans un sens, elle n’avait pas tort. Mais ne devient-ont pas ce que les parents font de nous ? C’est ce que j’aime me dire à l’heure actuelle. Donc, effectivement, rien qu’en venant au monde j’étais condamner à emmerder le peuple.

En grandissant, je suis devenu la chose qui irritait le plus madame la Duchesse. Trop hyperactif à son gout, je bougeais sans cesse, ayant ce besoin constant de courir, de sauter, de parler fort. Une vraie pile électrique, alors, rapidement, elle a fini par péter un plomb. « Comme un chien tu as besoin d’être dressé ! », voilà ce qu’elle me répétait souvent. Aujourd’hui, si on me dit une phrase pareille, je répondrais simplement : tu veux que je remue la queue ?  Mais à six an, disons que ce genre de phrase ne me venait pas encore naturellement. Alors, elle s’est appliquée à créer un nouveau jeu. Sa phrase favorite : As-tu peur mon enfant ? Je vous explique brièvement son jeu. Elle me posait sur une chaise, m’obligeant à ne plus bouger et à chaque fois que je répondais à l’affirmative, elle m’en collait une et répétait la question, encore et encore. La peur, j’en éprouvais constamment, elle me tiraillait l’estomac du matin au soir. Puis, un bon gamin que j’étais, je disais la vérité. As-tu peur mon enfant ? Oui maman, j’ai peur. Bam, une main dans ma tronche. Un jeu perfide et ce, jusqu’à ce que je n’ose plus répondre…sauf que, plus le temps passait et plus ma peur s’envolait, s’estompait. Comme si des barrières mentales se confectionnaient, se plaçaient autour des émetteurs neurologiques qui, justement, déclenchent cette émotion. C’est à douze ans, lorsqu’une fois de plus, elle me posait sur cette chaise, que tout changea. « As-tu peur mon enfants ? » Et au moment où elle a levé sa jolie petite main crochue, je l’ai retenue, levant mes yeux sombres vers elle. « Non, je n’ai plus peur. » Et là, elle avait perdu la partie, car plus jamais je n’aurais peur. Plus jamais elle ne posera la main sur moi, plus jamais elle ne me répétera cette maudite phrase. C’était terminé, je n’avais plus peur…de rien.

Et là, j’ai complètement changé. Au début, je croyais qu’elle m’avait bousillé, modelé à son image…aujourd’hui, je sais que je suis né ainsi. Bagarreur, violent, agressif, manipulateur. J’avais toujours tendance à déclencher des bagarres, me faisant renvoyer de plusieurs écoles privées et ce, jusqu’à qu’elle soit obligée de me faire prendre des cours à domiciles. Je ne parvenais pas à me contrôler, comme un besoin de répliquer, de me défouler sur des abrutis comme eux. Mon caractère provocateur y était pour beaucoup, je n’étais jamais le premier à frapper, mais toujours le premier à provoquer. Puis, il y avait bien sur cette absence de peur constante qui ne m’aidait pas. Une voiture aurait pu me foncer dessus que mon cœur n’aurait pas accéléré d’un seul battement. Je pense que c’est vers l’âge de quinze ans que j’ai découvert ma bisexualité, couchant avec le voisin dans les écuries. Au début c’était juste de la curiosité, mais j’y ai pris gout et je me suis vite assumé, rien que pour emmerder ma mère qui était morte de honte en me voyant revenir délabré et le pantalon à moitié baissé. La classe non ? Bien sûr, à dix-huit ans, ma vie a pris un changement radical. Je me suis endormi, j’ai eu ce foutu rêve prémonitoire, cette phrase qui veut dire tellement de choses et dire kedalle en même temps. J’ai jamais été bon aux devinettes… " Ta mort sera ta renaissance, ton destin t'attend à la Colonie." Et j’étais marqué d’un éclair au poignet gauche. La Colonie ? J’ai de suite pensée à une colonie de fourmis et j’ai cru que des antennes allaient me pousser…jusqu’à ce qu’un Satyre viennent me chercher par la peau du cul pour me traîner dans cette satanée Colonie. Bon, on y est arrivés, mais en chemin on a croisé un monstre qui voulait me becter…D’ailleurs, quand mon Satyre m’a dit que c’était à cause de mon odeur, j’ai changé de parfum, de dentifrice, de savon…je suis pas une sucette sur patte merde !


Mon arrivé à la Colonie, elle se fit en fanfare, enfin, de mon côté je crois. Y’avait un mec Florian, le pauvre, je crois que je l’ai traumatisé…enfin, pas tant que ça vu que maintenant, on est toujours fourrés ensemble. J’ai foncé dessus comme un dératé, je l’ai secoué dans tous les sens en gueule « BORDEL MAIS JE SUIS OU » D’accord, ce n’était pas la meilleure approche au monde, n’empêche, ça a fonctionné. Lorsqu’on m’a annoncé que, effectivement j’étais un demi-dieu – mon Satyre a essayé de me le faire comprendre, mais venant d’un homme chèvre je crois rien, j’suis pas chèvre non plus…peut-être brebis -, donc, j’ai explosé de rire. Je pense que j’ai bien ris durant dix bonnes minutes avant de voir la tronche des autres…Ils étaient sérieux, genre, vraiment sérieux et là, ben j’ai dû me remettre en question. Au début, j’ai cru que j’étais un cousin de superman vous voyez, je voulais une cape et un collant moulant. Mais ça, c’était avant de réaliser que je pouvais avoir des armes. Mouai, pas de suite, mais je devais m’entraîner et en plus, j’avais des demi-frères et sœurs, la jungle, j’ai directement kiffé cette histoire de famille de divinité…Je me croyais dans un marvel. Oui, j’ai tendance à être très puéril quand je m’y mets. Alors, j’ai intégré un Bungalow, j’ai jamais aimé mon paternel parce qu’il m’a abandonné comme un chien aux griffes de ma mère, et j’ai commencé à me battre. Rapidement, j’ai montré de bonnes capacités aux combats, mais encore plus à l’agressivité. Ici, je pouvais être moi-même, je pouvais développer des capacités super cool. Notamment ce qu’on nomme l’Influence, ce que je contrôle parfaitement bien, ainsi qu’un champ de force qui fonctionne une fois sur trois. Etant donné que je n’ai pas peur, j’ai tendance à pas le déclencher au bon moment. Puis, bien sûr, il y a ma régénération expresse, un peu comme wolverine, sans le truc invisible. Cool non ?

Vous vous souvenez du mec de mes débuts ? Florian ? Ben ce mec, c’est devenu un peu mon meilleure pote doublé d’un amant régulier, doublé de mon duo d’enfers. L’un sans l’autre, c’est genre pas possible. Quand vous voyez Florian, vous pouvez être certains que je ne suis pas loin et vice-versa. On se complètes à la perfection, il est sûrement l’un des rares à savoir me parler, me gérer et me supporter entièrement moi et mes conneries. En attendant, je suis là, dans cette colonie de non-fourmis et j’ai pas d’antennes qui me sont poussées sur la tête. Ce qui en soit est un vrai soulagement. Ma mère ? Bof, je sais pas ce qu’elle est devenue et j’en ai strictement rien à foutre. Mon père ? J’aime bien l’emmerder avec mes vannes, mes pics, quitte à me faire botter le cul après. Les autres ? Ils me connaissent assez pour savoir que j’ai un gros souci et que ça tourne pas forcément bien dans ma caboche. N’empêche, ils se lieront tous sur le même avis, je suis peut-être un foutu cinglé mais vaux mieux pas m’avoir comme adversaire, ça risque de faire bobo.

© WAR OF GODS 2017



Dernière édition par Nathanaël de Valois le Dim 13 Aoû - 18:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vainqueur des olympiades
DRAGMES : 850

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 17:36

chris mi amore

bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 20:40

bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 20:42

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
DRAGMES : 1389

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 20:49

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Dim 13 Aoû - 21:24

le nom de famille
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Lun 14 Aoû - 0:09

chris + un frère hsbrzhvr
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
DRAGMES : 156

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Mar 15 Aoû - 23:45

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vainqueur des olympiades
DRAGMES : 850

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   Mer 16 Aoû - 21:54



LA VALIDATION

bienvenue dans notre monde

finally, tu l'as fait mon petit! après avoir lu ta fiche, je peux carrément te dire que j'aime la relation qu'à nate avec arès, ça change :face bienvenue sur wog !
Maintenant que tu es validé, tu dois avant tout effectuer tes petits travaux administratifs pour rp le plus vite! tu peux tout d'abord créer ta fiche de lien par ici, un modèle sera à ta disposition si tu as la flemme de coder petit chat. après ça, nous te conseillons de te recenser dans tous les sujets adéquats qui se trouvent . tu peux également recenser ton avatar ici afin de bien montrer que le petit est à toi, pas touche. il te faudra également activer ta fiche de personnage pour remplir ton sac et les barres de capacité toutes jolies. maintenant que tu es bien recensé et prêt à rp, tu peux observer les quêtes qui sont disponibles, c'est dans ce coin-là. si l'envie te prend de participer à l'une d'elle, tu n'as qu'à cliquer ici pour y participer. si tu as des questions ou des suggestions, n'hésite pas à passer dans ce sujet, le staff se fera une joie de t'écouter. si l'envie te prend de faire un scénario ou de créer un simple pré-lien, tu peux aller ici pour assouvir ton souhait. nous te rappelons que pour être un bon membre, il faut s'investir un minimum sur le forum et donc ne pas hésiter à passer dans le flood ici où tu pourras écrire et feelser à ta guise. I love you

nous te souhaitons donc bienvenue officiellement sur le forum et une bonne aventure parmi nous!

©️ WAR OF GODS 2017


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stydiabond.tumblr.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NATHANAEL ● Le charme français.   

Revenir en haut Aller en bas
 

NATHANAEL ● Le charme français.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Polyomavirus et/ou mue française
» Modène Club Français
» FOXY (croisé anglo-français mâle )"
» Charme, maladie, parasites, ... ?
» Méthode bilingue : Le français par le breton. LE BOZEC. 1933

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-